Message d'information

Notre site est actuellement en cours d'actualisation.

Vous pouvez continuer à consulter nos pages.

EspaceImprimerEspaceAgrandirRéduireEspace
Accueil > Prestations prises en charge et législation > Prestations prises en charge par la Complémentaire santé solidaire > La prise en charge des prothèses dentaires et des traitements orthodontiques

La prise en charge des prothèses dentaires et des traitements orthodontiques
[mis à jour le 03-10-2019]

La Complémentaire santé solidaire prend en charge les prothèses dentaires et les traitements orthodontiques dans la limite de tarifs fixés par arrêté.

Pour en savoir plus sur les montants de prise en charge, cliquez ici

 

Comment se déroule la prise en charge des prothèses dentaires ?

Les prothèses dentaires prises en charge par la Complémentaire santé solidaire ont été listées dans un arrêté (voir la prise en charge au-dessus).

Pour ces prothèses dentaires, votre chirurgien-dentiste ne peut vous facturer de dépassements d’honoraires et est tenu d’appliquer les tarifs fixés par arrêté.

Sur présentation de votre carte vitale à jour, vous n’avez pas à avancer les frais.

Seules les prestations fixées par arrêté sont prises en charge par la Complémentaire santé solidaire.

Avant de débuter le traitement, votre chirurgien-dentiste doit vous remettre un devis. Ce devis est important car il mentionne les éventuels dépassements de tarifs restant à votre charge. Il vous est destiné à titre informatif et n’a pas à être envoyé à votre caisse d’assurance maladie.

Attention, en cas d'exigence particulière de votre part, comme un rendez-vous en dehors des heures habituelles de consultation ou si vous demandez la réalisation d'une prestation non prise en charge par la Complémentaire santé solidaire, le chirurgien-dentiste peut être amené à vous facturer un dépassement d'honoraires qui est à votre charge. 

Comment se déroule la prise en charge des traitements d’orthopédie dento-faciale ?

Généralement, les soins doivent être commencés avant l’âge de 16 ans pour être pris en charge. Avant de débuter les soins d'orthodontie, votre chirurgien-dentiste doit établir une demande d'entente préalable accompagnée d'un devis avec la mention CMU, que vous devez adresser au dentiste-conseil de votre caisse d'assurance maladie.

Celle-ci ou l'organisme complémentaire qui gère votre Complémentaire santé solidaire vous notifiera un accord de prise en charge.

Photo2